Merci Monsieur le Préfet……

Posté par leaethan le 30 janvier 2014

Ci-dessous un article vu dans « HERAULT TRIBUNE :

CONCESSIONS DE PLAGE à Agde le Préfet fait respecter la Loi

CONCESSIONS DE PLAGE à Agde le Préfet fait respecter la Loi

CONCESSIONS DE PLAGE à Agde le Préfet fait respecter la Loi
Nous avons été agréablement surpris par la prise de position du Préfet de Région, Pierre de Bousquet, au sujet des concessions de plage. 
Cela correspond à la demande que formule notre association depuis 2011, date de renouvellement du traité entre l’état et la ville, traité signé entre Pierre Balland, Préfet, et Gilles d’Etorre, maire d’Agde.

Notre maire ne pouvait ignorer le contenu du cahier des charges. C’est aussi notre maire qui a signé, avec chacun des concessionnaires, les sous traités d’exploitation des concessions, et le cahier des charges qui va avec !

Que les pieux soient enlevés nous convient très bien. Cela prouve au moins que, pour notre préfet, force doit rester à la loi, c’est la moindre des choses dans un état de droit.
Ensuite, au moment du remontage, ceux des concessionnaires qui se sont foutus ouvertement du monde en ne laissant qu’un passage de 3 à 5 mètres, pourront repositionner leur installation de façon à laisser 20 mètres, comme le prévoit le cahier des charges.
 Enfin, les concessions qui ne sont pas implantées au bon endroit, respecteront l’emplacement qui leur est attribué.
Reste que le compte n’y est pas. Nous aurions aimé que le journaliste d’investigation qui a signé l’article traite des points suivants qui nous intéressent également.
Dans son rapport délégataire pour l’année 2012 (examiné en conseil municipal le 26 juin 2013), la mairie nous indique qu’un concessionnaire a réalisé, en 2012, un chiffre d’affaire de 68 711 € pour un bénéfice de 6 196 €.

Quand on sait  que les frais d’installation (montage, démontage, entreposage, loyer) oscillent entre 50 000 et 100 000 €, nous sommes en droit de nous poser des questions sur la véracité des chiffres. 

Les comptes annuels de chacune des concessions doivent être communiqués avant le 1er mars de l’année suivante. A défaut de cette production, une pénalité journalière de 40 € doit être appliquée.

Dans son rapport, la mairie nous dit que les chiffres et le rapport qui doit aller avec n’ont pas été communiqués. Mais il n’y a aucune trace comptable des pénalités. Est-ce que c’est parce que ces pénalités n’ont pas été englobées dans leur budget prévisionnel qu’elles ne sont pas réclamées ?

Seules 10 concessions sont autorisées à faire de la restauration. D’autres le font aussi et la mairie, non seulement  laisse faire, mais fait figurer dans son rapport annuel l’activité restauration  qui n’est pas autorisée.

Manque à gagner pour la ville : un peu plus de 15 000 €.
C’est peut être la aussi parce que ce n’était pas budgété ?

Nous comptons sur notre journaliste local pour apporter les réponses à nos questions
Pour le Bureau
Le Président Jacques TREILLE
UNQUOTE

Laisser un commentaire

 

le blog de Nataya |
le pressoir |
Divine comédie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'INFREP à L'Aigle...
| Bienvenue au poulailler
| MOUSSAOUISOFT