Presque une journée de printemps….

Posté par leaethan le 24 février 2014

Il faisait beau en ce dimanche 23 février ce qui appelait à une promenade au bord de la mer…. et puis quelle triste réalité de voir cette plage hyper polluée par les détritus restants du nettoyage des paillottes….hélas le sable n’a pas été nivelé……

Le 23 février 2014
Album : Le 23 février 2014
Débarrassée des soubassements....mais pas nettoyée
15 images
Voir l'album
 

Publié dans Cap d'Agde, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

Merci Monsieur le Préfet……

Posté par leaethan le 30 janvier 2014

Ci-dessous un article vu dans « HERAULT TRIBUNE :

CONCESSIONS DE PLAGE à Agde le Préfet fait respecter la Loi

CONCESSIONS DE PLAGE à Agde le Préfet fait respecter la Loi

CONCESSIONS DE PLAGE à Agde le Préfet fait respecter la Loi
Nous avons été agréablement surpris par la prise de position du Préfet de Région, Pierre de Bousquet, au sujet des concessions de plage. 
Cela correspond à la demande que formule notre association depuis 2011, date de renouvellement du traité entre l’état et la ville, traité signé entre Pierre Balland, Préfet, et Gilles d’Etorre, maire d’Agde.

Notre maire ne pouvait ignorer le contenu du cahier des charges. C’est aussi notre maire qui a signé, avec chacun des concessionnaires, les sous traités d’exploitation des concessions, et le cahier des charges qui va avec !

Que les pieux soient enlevés nous convient très bien. Cela prouve au moins que, pour notre préfet, force doit rester à la loi, c’est la moindre des choses dans un état de droit.
Ensuite, au moment du remontage, ceux des concessionnaires qui se sont foutus ouvertement du monde en ne laissant qu’un passage de 3 à 5 mètres, pourront repositionner leur installation de façon à laisser 20 mètres, comme le prévoit le cahier des charges.
 Enfin, les concessions qui ne sont pas implantées au bon endroit, respecteront l’emplacement qui leur est attribué.
Reste que le compte n’y est pas. Nous aurions aimé que le journaliste d’investigation qui a signé l’article traite des points suivants qui nous intéressent également.
Dans son rapport délégataire pour l’année 2012 (examiné en conseil municipal le 26 juin 2013), la mairie nous indique qu’un concessionnaire a réalisé, en 2012, un chiffre d’affaire de 68 711 € pour un bénéfice de 6 196 €.

Quand on sait  que les frais d’installation (montage, démontage, entreposage, loyer) oscillent entre 50 000 et 100 000 €, nous sommes en droit de nous poser des questions sur la véracité des chiffres. 

Les comptes annuels de chacune des concessions doivent être communiqués avant le 1er mars de l’année suivante. A défaut de cette production, une pénalité journalière de 40 € doit être appliquée.

Dans son rapport, la mairie nous dit que les chiffres et le rapport qui doit aller avec n’ont pas été communiqués. Mais il n’y a aucune trace comptable des pénalités. Est-ce que c’est parce que ces pénalités n’ont pas été englobées dans leur budget prévisionnel qu’elles ne sont pas réclamées ?

Seules 10 concessions sont autorisées à faire de la restauration. D’autres le font aussi et la mairie, non seulement  laisse faire, mais fait figurer dans son rapport annuel l’activité restauration  qui n’est pas autorisée.

Manque à gagner pour la ville : un peu plus de 15 000 €.
C’est peut être la aussi parce que ce n’était pas budgété ?

Nous comptons sur notre journaliste local pour apporter les réponses à nos questions
Pour le Bureau
Le Président Jacques TREILLE
UNQUOTE

Publié dans actualité, Cap d'Agde, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

Plage Richelieu mai 2012

Posté par leaethan le 25 mai 2012

« UN PETIT TOUR D’HORIZON » en ce 25 mai 2012 sur la plage « Richelieu » sur laquelle vous découvrirez ou redécouvrirez les « sept paillotes » toutes les unes plus grandes que les autres…..(voir photos).
 
Un petit rappel : il n’est pas interdit pour les amoureux de la baignade de s’installer dans la bande réglementaire qui assure la continuité du passage des piétons le long du littoral. Le libre accès du public, tant de la terre que depuis la mer, ne doit être ni interrompu, ni gêné, en quelque endroit que ce soit.
 
En outre il devra être ménagé un passage d’une largeur de 20 mètres tout le long de la mer. La largeur de ce passage pourra être modifiée, sans jamais être inférieure à 10 mètres, après l’accord du service chargé de la gestion du DPM, notamment lorsque la largeur de plage a subi une modification suite à une forte érosion. Le public dispose d’un libre usage sur cet espace. (extrait de l’article 2-Dispositions générales du Cahier des charges de la concession à la commune d’Agde des plages naturelles situées sur le territoire de cette commune).
 
Ne vous laissez donc pas intimider, comme cela le fût trop souvent le cas la saison dernière, par tous ceux qui essaieront de vous déloger……..
 
BONNE PLAGE A TOUS CEUX QUI VIENDRONT AU CAP D’AGDE CET ETE……
 

Publié dans Cap d'Agde, la mer, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

Peut-on un peu écouter les usagers…..;

Posté par leaethan le 28 mars 2012

En octobre 2011 MIDI LIBRE a posté cet article :

 »

Grand Sud Et si les restos de plage ouvraient toute l’année ?

OLIVIER SCHLAMA

02/10/2011, 06 h 00 | Mis à jour le 02/10/2011, 10 h 04

119 réactions

 

voir l'article de midi libre

problème à l'année

Démontage de la paillotte La Ola, cette semaine sur la plage de Villeroy à Sète, sous un soleil encore radieux. (Photo VINCENT ANDORRA)

D’ici la fin de l’année, un décret ministériel pourrait autoriser les paillotes à rester ouvertes au-delà de six mois. En 2007, le candidat Nicolas Sarkozy promettait le paradis pour les 1 500 restaurants de plage dont les deux-tiers sont situés en Méditerranée : l’ouverture à l’année.

Le Varois René Colomban, président de la Fédération nationale des plages-restaurants, veut croire à une vieille promesse. Lui et ses adhérents préparent des actions symboliques. Leur but ? Que les paillotes ne ferment plus au 1er  octobre – elles doivent laisser place nette 15 jours plus tard – après une saison de six mois, comme le stipule le décret plage de 2006.

Profiter du beau temps

 

Gérard Janicot gère le très chic ACD à Sète. « Être obligé de refuser du monde par ce temps magnifique, ça fout les boules. Permis de construire, autorisations… La saison n’est pas finie et il faut déjà se soucier de la prochaine. C’est un casse-tête permanent. Il faut retrouver la situation d’avant 2006″, dit-il.

Celle d’avant l’incendie de “Chez Francis” en Corse ou du 4 février 2003 où les bulldozers avaient rasé les paillotes sétoises sous l’œil de 200 policiers.

Réglementation

La position des plagistes n’a pas varié d’un grain de sable : la réglementation, complexe, est en contradiction avec le développement économique du secteur. « La France est l’une des premières destinations au monde mais elle est devancée par l’Espagne et talonnée par l’Italie », argue René Colomban.

Démontage, remontage, stockage

Et puis il y a le coût du démontage, du remontage et du stockage : « 30 000 € par an ! », s’offusque un plagiste qui évoque l’impossibilité d’embauches à l’année. « Nous voulons que le démontage ne se fasse qu’à la fin de la période de concession », prône René Colomban, soutenu par nombre d’élus, notamment de la Droite populaire de la Côte d’Azur, l’aiguillon utile de l’UMP.

Accord du ministre du Tourisme

À Cagnes-sur-Mer, le 26 août, Frédéric Lefèbvre, ministre du Tourisme, a déclaré : « Mon objectif, c’est qu’un nouveau décret puisse permettre une ouverture à l’année des établissements de plage. » C’est dans ce contexte que le ministère de l’Écologie prépare un texte « plus souple qui sera soumis, d’ici fin 2011, à l’arbitrage du Premier ministre via la Commission nationale de la mer et des littoraux », confie-t-on au cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Ouverture à l’année sous conditions

Le décret actuel de 2006 permet peu de dérogations : la ville candidate doit posséder, entre autres, un office de tourisme 4 étoiles, 200 chambres d’hôtel en basse saison et être une station classée. Ce qui pénalise des lieux célébrissimes, Saint-Tropez en tête, qui ne remplissent pas ces critères.

Si Matignon arbitre en faveur des plagistes, il suffirait, principalement, pour avoir l’agrément d’ouverture à l’année, que le restaurant soit situé sur une plage « urbanisée », qu’il ouvre au moins 48 semaines par an et qu’il ne soit pas dans une zone soumise aux coups de mer. C’est ce dernier point qui suscite le plus de réticences, depuis la tempête Xynthia.

La réaction de France nature environnement

« Le décret de 2006 qui arrive après 150 ans de jurisprudence permet un équilibre qui serait rompu s’il était assoupli » réagit l’avocat de France nature environnement, Benoît Buisson. « Déjà, dit-il, la loi littoral n’est pas respectée partout. A Ramatuelle, des restaurants sont encore en dur sur des plages privées. Contrairement à 2006, nous n’avons pas été consultés sur ce projet qui est dans l’air. Allonger la durée d’exploitation serait un cadeau électoral à la veille de la présidentielle. »

Sondage

Etes-vous favorable à l’ouverture des paillotes toute l’année ?

Sondage

Etes-vous favorable à l’ouverture des paillotes toute l’année ?

Oui                                                         37 %

Non                                                       52.9 %

Pour les week-ends                         10.1 %

Nombre de votants: 6183

Je vous invite à lire les commentaires concernant cet article……Comme on a pu le voir au reportage de ce jour sur TF1 personne ne souhaite voir des paillotes à l’année…..Alors si l’article à l’air de supposer que ce serait bon pour les élections présidentielles cela peut se retourner bien au contraire contre cette idée…….

 

Dans un proche article je vous démontrerai comment on soigne la nature…….

Publié dans actualité, écologie, Cap d'Agde, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

POURQUOI PERDRE SON TEMPS !

Posté par leaethan le 8 février 2012

En date du 31 janvier 2012 j’ai adressé le courrier ci-dessous au Responsable du Département Environnement en AGDE….ainsi qu’à la DDTM34/DML

QUOTE

Bonjour Monsieur,

Il m’a été recommandé de venir vers vous afin de vous signaler ce qui se passe actuellement sur la « plage Richelieu » en dépit de la réglementation des plages qui prévoit que les travaux sur les concessions ne peuvent pas avoir lieu au plus tôt avant  le 15 mars ; or sur la plage Richelieu des travaux sont déjà en cours…alors que notre plage n’a même pas été nettoyée, sauf par quelques particuliers, depuis la tempête de novembre dernier. 

J’ai réalisé, en mon propre nom, un appel au secours dans un « coup de gueule » sur « Hérault Tribune avec des photos. Vous pouvez le consulter. Je vous joints quelques photos prises ce matin dont les deux dernières correspondent aux vestiges laissés par la concession du « Jungle Beach ».
 
De Richelieu Est à Rochelongue notre plage n’est que tristesse. Je ne doute pas un seul instant que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour remédier à la situation présente.
 
Dans l’attente de vous lire prochainement, veuillez accepter, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.
 
UNQUOTE
 
A ce jour aucune réponse de cesdits services….au fond « A QUOI CA SERT DE PASSER DU TEMPS A PONDRE DES REGLEMENTS QUI NE SONT PAS APPLIQUES » ? (voir photos)

Publié dans actualité, écologie, Cap d'Agde, la mer, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

S.O.S. La plage Richelieu

Posté par leaethan le 8 février 2012

C’est incroyable car on fait fi de la réglementation des plages et de la protection de la nature…..

Alors qu’un mécontentement général l’été dernier concernant l’amputation par les concessions de la plage « Richelieu » ces mêmes concessions ne respectant pas les 20 mètres minimum par rapport au bord de mer, la réglementation des plages prévoit  les travaux de montage des installations au plus tôt le 15 mars ; or nous nous trouvons le 25 janvier 2012 devant la situation suivante démontrée par les photos jointes.
 
Par ailleurs il serait bon de ne pas confondre la « plage des naturistes » avec la « plage Richelieu »…..
 
J’espère vivement que toutes les personnes offusquées l’été dernier auront le courage de se manifester en réagissant à l’article. Merci d’avance.

 

Publié dans Cap d'Agde, la mer, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

Plage respectée

Posté par leaethan le 28 décembre 2011

Les plages du Languedoc Roussillon voient fleurir chaque été de plus en plus de paillotes……Chaque fin de saison estivale tout doit disparaître…..Et si ce n’est pas le cas au Cap d’Agde comme on peut le constater dans les autres articles et sur les photos, la plage de Sète redevient à l’état nature…..Je pourrai en citer d’autres mais celle-ci est la plus grande proche du Cap séparé seulement par Marseillan…..(voir photos)

Publié dans la mer, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

En attente de commentaires…..

Posté par leaethan le 2 décembre 2011

Mecontent  Je me suis décidée à ouvrir ce blog sur un sujet bien particulier, à savoir les paillotes, qui a énervé plus d’une personne l’été dernier.

Malgré le fait que j’ai informé une partie des personnes concernées, je m’aperçois, même si il y a des visites sur le site, que toutes ces personnes qui m’ont prié de faire quelque chose sont devenues inexistantes en commentaires…..

On me le répète assez souvent : ne te met pas en avant! mais si personne ne fait rien comment peut-on changer ou améliorer les choses ?

Je ne sais pas comment faire connaître ce blog à une plus grande échelle afin d’intéresser sur le sujet……si un lecteur peut m’aider je le remercie d’avance. 

 

Publié dans écologie, Cap d'Agde, la mer, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

Tout le monde s’en moque…….

Posté par leaethan le 22 novembre 2011

Apparement rien ne va plus dans le civisme…..chacun rouspète….vocifère….mais aucune réaction….Alors à quoi ça sert de se mettre en avant pour les autres ?

Se sentir concerné tout simplement….croire dans les autres….malgré que bien des déceptions nous attendent….Mais qu’importe il ne suffit pas d’être de gauche pour se sentir concerné par le respect de la nature…..Aujourd’hui, depuis de nombreuses années, nous subissons la mode « du fric »…..sur le dos des autres….Nous créons des besoins……Et puis la vie continue…..

Lié à cet article les photos « la plage bafouée »…..rien….aucune loi appliquée….aucun respect….peut-on croire un instant que la tête principale pense à sa propre descendance…..non vraiment….imbu de lui-même il croit à la poursuite de ses grandes idées…… 

Publié dans actualité, écologie, Cap d'Agde, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

Les paillotes

Posté par leaethan le 14 octobre 2011

Les plages sont de plus en plus envahies l’été par des « paillotes »…..En Languedoc Roussillon nous n’échappons pas à ce phénomène. Et si bien sûr cela contribue à créer quelques emplois saisonniers, cela diminue énormément le charme de la plage.

La loi du littoral est très stricte. Au Cap d’Agde, première station balnéaire, les résidents secondaires et les touristes  ont été nombreux cette année à se trouver devant un fait accompli ; surpris et mécontentés de voir nos 14km de plage de plus en plus envahis par les paillotes ne respectant aucunement les limites de la loi du littoral…..

Avez-vous dejà tous assistés au montage de paillotes ?…..C’est vraiment triste ce manque de respect de la nature !

Les paillotes
Album : Les paillotes
Installation.....dégradation
7 images
Voir l'album

Publié dans actualité, Cap d'Agde, le littoral, les plages, protection des sites | Pas de Commentaire »

 

le blog de Nataya |
le pressoir |
Divine comédie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'INFREP à L'Aigle...
| Bienvenue au poulailler
| MOUSSAOUISOFT